06JUIN2017

Le SIEL poursuit ses investissements dans la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables

L’hydroélectricité constitue la première source d’énergie renouvelable au monde et la deuxième source d’énergie en France, derrière le nucléaire : elle fournit plus de 11% de la consommation des français. C’est une énergie qui n’émet pas de gaz à effet de serre.

L’énergie hydraulique permet de fabriquer de l’électricité grâce à la force de l’eau, dans les centrales hydroélectriques composées de 3 parties :

  • le barrage qui retient l’eau
  • la centrale qui produit l’électricité
  • les réseaux aériens ou souterrains qui distribuent et transportent l’énergie électrique

Cette force dépend soit de la hauteur de la chute d’eau (centrales de haute ou moyenne chute) soit du débit des fleuves et des rivières (centrales au fil de l’eau).

Par conséquent, en  2015 le SIEL décide d’investir et de rénover ses 2 micros centrales de Rochejean avec le remplacement des turbines et des génératrices afin d’obtenir une meilleure productivité.
Il faut savoir qu’il s’agit d’un chantier d’une très grande complexité tant par les  contraintes administratives que climatiques et d’autre part techniques avec l’emploi de matériel conséquent, la turbine Kaplan à elle seule pèse plus de 10 tonnes,  mesure plus de 8 mètres pour 2 mètres de diamètre.

Ainsi les travaux entrepris en 2015 devraient se terminer cette année.